Le Manifeste

La Marche pour les droits et la dignité humaine est une action concrète, de démocratie participative «par le  bas », de dénonciation d’une politique d’asile toujours plus restrictive, et de solidarité avec celles et ceux qui  arrivent dans notre pays à la recherche d’une terre d’asile. Les décisions prises au niveau fédéral, cantonal et  communal nous éloignent toujours plus de la tradition humanitaire helvétique dont nous nous inspirons et qui  s’engage en particulier en faveur de la promotion de la paix, des droits humains, de droit humanitaire  international et de l’État de droit. Depuis des années, de nombreuses organisations s’inquiètent des  durcissements successifs de la loi sur l’asile. Récemment, les choses ont empiré au niveau de l’accueil  (difficulté à trouver des logements, réductions des prestations, accumulation des demandes d’asile non  traitées, refus de visas humanitaires pour des personnes grièvement malades ou pour le regroupement  familial, etc.) ou du plan administratif-légal (durcissement de l’accès à la citoyenneté, renvois Dublin qui ne  tiennent pas compte de l’unité de la famille, renvois vers des pays tiers pas sûrs, sanctions envers celles et  ceux qui reçoivent une assistance, interdiction de se rendre à l’étranger pour ceux qui possèdent un permis N  ou F, même les mineurs, etc.). Enfin, les mesures mises en place pour écarter du territoire les personnes  considérées comme indésirables sont toujours plus violentes et violent la liberté de mouvement (recours  massif à la détention administrative et aux autres mesures de contrainte).

Pour dénoncer cette politique, nous avons décidé de traverser la Suisse à pied et en portant la voix des  refoulés et des réfugiés dans les villages et les villes suisses. Nous allons marcher avec eux pour construire  des ponts et démontrer qu’il existe une Suisse solidaire, ouverte et prête à s’activer pour revendiquer ces  droits fondamentaux qui leur sont niés : droit au travail, au regroupement familial, à la citoyenneté, à la dignité  humaine. La barque n’est pas pleine, il suffit de faire un peu de place et chacun trouverait la sienne.

De nombreuses pétitions demandent au Conseil fédéral un plus grand accueil et des politiques plus ouvertes  et respectueuses des droits humains : pétition contre l’application aveugle du règlement Dublin, reformulons  la loi fédérale sur l’asile, etc. Nous serons les porte-paroles à travers la Suisse de ces demandes qui  proviennent de la société civile, de nombreuses associations et ONG qui, à différents niveaux, sont proches  des migrants et se battent pour leurs droits.

Avec la Marche pour les droits et la dignité humaine, nous demandons la fin de la fermeture des frontières, la  fin du rejet, la fin des politiques de contrôle et de persécutions des requérants d’asile. Nous appelons à  l’ouverture de corridors humanitaires qui puissent favoriser le regroupement familial. Nous demandons le  respect des conventions internationales qui garantissent les droits des mineurs non accompagné vis-à-vis  desquels les États ont l’obligation d’assistance et de protection ainsi que l’interdiction d’expulsion.

Marchons ensemble dans toute la Suisse, allons à la rencontre de la population et ouvrons nos coeurs et nos  consciences.